Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Parlons vrai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
mamboo

avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 30
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Dim 6 Déc 2009 - 10:02

Un premier jet, je ne sais pas s'il y en aura un autre :

Kimi Räikkönen — mon pilote préféré de part sa nonchalence, ces répliques cassantes aux journalistes, ses blagues très particulières. C'est un pilote qui se démarque des autres niveau personnalité. Et puis fan de son talent évidemment. Depuis son excellente année 2003 où il a failli battre le grand Schumi sur une voiture vraiment pas extraordinaire.
Le pilote m'a déçu à son arrivée chez Ferrari, et malgré un titre en 2007, il m'a depuis fait réalisé qu'il ne valait sans doute pas un Alonso ou Hamilton.

Schumacher - Sans contexte le meilleur pilote de la décennie. Je ne l'aime pas particulièrement, mais il faut se rendre à l'évidence, il a un talent qui écrase les Alonso, Räikkönen, Button, Montoya and co.
Par contre, ses années de succès m'ont fait chier à un point pas possible.

Alonso - Un pilote que je n'appréciais pas en 2005, quand il comptait ses victoires et faisait des déclarations de merde envers son équipe, quand il ne supportait pas qu'on acclame Kimi et non lui. Mais c'est un pilote qui a grandi et que j'ai appris à aimer avec le temps. Et puis, le garçon a un talent énorme. Sans doute le plus intelligent, et le plus "roublard" des pilotes actuels

Hamilton - Fan de ce garçon en GP2, il est depuis redescendu un peu dans mon estime. Trop formaté. On n'est pas content mais il y a une caméra, alors on se force à sourire. On dit que les relations avec untel sont très bonnes, et par derrière on fait des coups de putes, etc. Ce genre de trucs m'énervent.
Rien à dire sur son talent cela dit. Exceptionnel. Bien qu'il fait encore un peu trop d'erreurs à mon goût. Il a encore une bonne marge de progression.

Montoya - Voilà un garçon qui animait la F1. Ses sorties de routes, ses accrochages en tout genre, me plaisait vraiment bien. Ce gars là me faisait marrer. Pour résumer le bonhomme, c'était : très rapide quand il était devant (j'ai un beau souvenir de sa victoire en Allemagne, plutôt impressionnante), et très rapide quand il était derrière, mais aussi très casse gueule. C'est ce qui faisait son charme.

Ralf Schumacher - Personnage assez antipathique, mais moi je l'aimais bien. Ses victoires, d'abord à Imola, puis à Montréal, à Hockenheim, à Sepang, puis au Nürburgring et à Magny-Cours, ont toujours été méritées. Mais le frangin faisait beaucoup trop de grosses conneries aussi, malheureusement. Et ses deux graves accidents ont dû le démotiver, ce qui est somme toute assez compréhensible.

Button - Pilote sympathique. Rafraichissant. Mais plutôt mou. On voit que le bonhomme a un certain talent, mais il n'a aucune course dantesque à son palmarès. Donc champion du monde en carton, non, mais champion du monde exceptionnel, non plus.

Massa - LE pilote pistonné du plateau. Heureusement pour lui, à force de travail, il a pu faire honneur à son piston, en devenant vraiment rapide.
Le bonhomme ne me plait pas particulièrement. Bref, pilote devenu rapide, mais totalement inintéressant pour ma part.

Barrichello - Un bon pilote, qui a accumulé les merdes, cette année. Sans quoi il aurait peut-être pu se hisser au niveau de Button. Barrichello est un pilote de valeur, dont la carrière a été entâcher à jamais par son rôle de porteur d'eau chez Ferrari.

Heidfeld - Pilote extrêmement rapide. Pour preuve, il a plusieurs fois battu le grand Kubica. Mais putain, qu'est-ce que le bonhomme est chiant. Jamais rien à se mettre sous la dent, avec lui. Aucun charisme.

Kubica - Beaucoup de talent, mais n'aurait-il pas été surestimé ? Finalement, il n'a réussi qu'une année à dominer Heidfeld… son podium en Italie 2006 pour sa première course n'aurait-il pas fait tourner un peu les têtes de tout le monde ? On verra comment il se débrouillera chez Renault.
Le personnage est toutefois plutôt sympathique, j'aime bien.

Häkkinen - Pilote classe, élégant. Beaucoup d'humour aussi. Je ne l'aimais pas, et puis j'ai trouvé qu'il était venu à manquer à la F1 quand il est parti (plus que Schumacher).

Coulthard - Mon premier pilote "favori". Je l'ai soutenu longtemps. Pilote extrêmement sympathique, très chevaleresque, même si le bonhomme savait s'emporter, ce qui faisait aussi son charme (cf son doigt d'honneur à Schumacher, France 2000). Il a couru durant la domination de Schumacher, malheureusement pour lui. Sa seule chance était en 2001, mais son calage sur la grille du GP de Monaco a anéanti tout espoir. Il ne fallait se permettre aucune erreur cette année là. Dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Dim 6 Déc 2009 - 10:22

En lisant tout cela, je me dits que tu aurais adoré la F1 des années 80 Super

Tant tu sembles apprécier les pilotes ayant un rien de personnalité Clin d'oeil


Dernière édition par Loyola le Dim 6 Déc 2009 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Dim 6 Déc 2009 - 17:08

Yoschurri a écrit:
Loyola a écrit:
Tony a écrit:
Felipe Massa : Ca aurait été con qu’un type qui a l’habitude de toujours être tenu à l’œil perde le sien

Rire Rire Super

L'ensemble est superbe d'humour, d'intelligence et d'acuité Cool

Si ce mec à vraiment 19 ans, il faut le mettre sous cloche comme un des rares rejetons de sa génération à avoir échappé à la crétinisation. Mr Green

Au tu sais, aussi longtemps que je m'en souvienne, Tony a toujours eu 19 ans... Taquin

Non, à mon arrivée sur statsf1 en 2005, il en avait 15.

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Dim 6 Déc 2009 - 22:29

En lisant les commentaires de Mamboo, je me dis qu'il apprécie davantage les pilotes pour leur personnalité que pour ce qu'il réalise en piste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamboo

avatar

Messages : 982
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 30
Localisation : Région Parisienne

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Dim 6 Déc 2009 - 22:35

Pas davantage, non. Mais ça joue beaucoup, c'est sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Lun 7 Déc 2009 - 19:56

Mamboo dans son évocation ma donné envie à mon tour d'évoquer Juan-Pablo Montoya.

Il est pour moi de ces pilotes qui manque cruellement à la F1.

Un coup de volant remarquable, du caractère, de la fougue, un véritable sens de l'attaque et de la générosité.

Une très belle carrière en Indy avec un titre alors qu'il n'est qu'un rookie et les 500 milles la saison suivante.

Ses débuts en F1 furent se firent hélas au sein d' une écurie Williams qui entamaient son déclin, mais ce qui lui montra fût plus qu'honnorable.

Son transfert chez McLaren se fît là encore en des temps difficiles, le système de management de McLaren est parmi les plus rigide et de plus son arrivé coïncida avec des année de troubles certains dans la gestion de l'écurie et dans les relation entre ses actionnaires.

Montoya fît les frais de cela et servit de fusible durant la crise que traversa l'écurie.
Il fait pour moi parti des talents gâché, ne s'étend pas trouvé dans des structures capable de faires fructifier leur talent et ayant été bien trop tôt dégoutté de la F1.

Ce garçons aurait pu faire de grande chose au sein d'une écurie capable de lui donner les moyens de ses ambitions.

Sans doute un garçons pas suffisant lisse pour les top-team en situation délicate.

Kiwi nous assure qu'il tient son rang en Nascar, souhaitons lui tous les succès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Lun 7 Déc 2009 - 20:50

Tant que nous en sommes aux sacrifiés, parlons un peu de Rubens Barrichello.

En premier lieu la résilience de cette homme m'impressionne, être capable de montré ce qu'il a montré cette saison après avoir subit des années d'humiliation sous le joug de Todt ce n'est pas rien.

Eddie Jordan ayant pris la relève de'Uncle Ken dans le rôle de maquignons avez offert une place en F1 à un garçon d'à peine vingt ans en qui certains voyait déjà l'héritier de Senna.

Mais ses début furent plus qu'honorable se montrant fort rapide en qualification et faisant quelques belles percés en course.

Viennent ensuite les premiers podium et une saison 1994 somme toutes plus que prometteuse, au regard des moyens dont il disposait, avec entre autre une remarquable pole à Spa.

Après le décès tragique de Senna il eu a supporter sur ses encore jeunes épaules l'attente des médiats de le voir reprendre le flambeau du défunt, ce qui psychologiquement, n'est pas rien.

La saison 1995 le vie perdre de sa superbe et de son mordant, une période de doute et de pressions, un équipier talentueux (Ervine), des relations tendues avec son management, une presse brésilienne envahissante, le premier réel accroc dans sa progression.

La saison 1996 ne fût guère plus reluisante, le pilote semblait en roue libre et Jordan fini par s'en séparer sans réel management.

La carrière du Brésilien en F1 faillit s'arrêter là et nombreux l'annonçait traversant l'atlantique.

Mais il trouva au prés de Stewart les conditions d'un renouveau, visiblement la greffe prend dans cette jeune écurie où souffle l'âme du grand Jackie. Barrichello retrouve sa confiance en lui et réalise de trés belle chose au volant de monoplaces pourtant plus que perfectible.

Se retour aux affaires se concrétise en 1999 avec une monoplace enfin honorable Barrichello redevient l'espoir talentueux qu'il avait été lors de ses début chez Jordan.

Cette période prouve à quel point le travail d'un management peu influer sur le mental d'un pilote te lui permettre de bénéficier de tous ses talents.
Le voici propulsé dans un top-team : Ferrari.

Et le garçons assure plutôt pas mal dans une écurie où chaque geste est dédié à la seule gloire de MS.

Mais le tandem Todt/Schumacher ne lui demande pas simplement d'être un second pilote, il faut qu'il se transforme en homme lige devant se s'sacrifier en toute circonstance même quand c'est inutile.

Barrichello vécu six saisons des plus étrange, il était remarquablement bien payé dans une des meilleurs écurie du monde mais ne pouvait espérer se nourrir que des reliefs qu'on daigné parfois lui accorder.

Ce fût la plus castratrice et la plus destructrice des situations psychologiques pour se qui est de la confiance en soit et de la motivation.
Quoi qu'il fasse, quelques soient ses mérites, il ne pourrait passer qu'après le droit divin de MS.

Bien sur ce sacrifice dévoué était fort bien rémunéré mais confinait à l'invivable, et Barrichello s'empressa de reprendre une liberté anticipé cassant enfin une situation qui n'avait que trop durée
Mais il parti dans la pétaudière Honda qui avait déjà broyé bien des talents et n'avais pas encore reçu le renfort de Brawn.

De plus, sans une réel assistance psychologique comme celle que lui avait apporté Stewart, il n'était pas simple de retrouver en quelques instant sa motivation.

2007 fût très difficile, 2008 annonça un renouveau puis vint le retrait d'Honda.

Par delà les qualité de la Brawn GP, on oublis souvent de mentionner la cohésion et la motivation qui n'acquis durant la période de doute sur l'avenir de Honda.

Barrichello se voyait une nouvelle fois aux portes de la retraite et se retrouvait finalement embraquer dans une aventure qui tenait du bras d'honneur.

L'écurie qui avait faillit disparaitre devenait l'écurie à battre.

Durant cette saison Barrichello fît preuve d'une combattivité qui fît plaisir a voir.

Le parcours du Brésilien montre que l'avenir des jeunes pilotes et un objet fragile quand bien même ils sont talentueux.

La dimension psychologique est à partir d'un certain niveau un événement discriminent et dans la protection voir le développement de la combativité les team manager sont souvent responsable de bien des situation. Que ce soit en bien où en mal.

Espérons que l'arrivée de Barrichello chez Williams coïncide avec le renouveau de cette écurie, même s'il ne faut pas trop compter sur cette écurie pour prendre un soin attentif de ses pilotes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2487
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 0:54

En fait, Barrichello n'est jamais aussi bon que lorsque on le pressent proche de la "retraite". Large Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F1spirit



Messages : 312
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 15:43

Loyola a écrit:
A tout seigneur tout honneur, je commencerais par ma bête noire : Michaël Schumacher.

Au final pour nombre d’amateur de sport automobile la carrière de MS apparait comme bien frustrante et assez terne.

Cet homme aurait pu devenir une légende sur un autre plan que le plan comptable, mais au final il n’y a pas grand-chose d’épique à se mettre sous la dent si ce n’est un palmarès pléthorique manquant singulièrement de relief et de saveur.

Beaucoup de victoires et bien peu de grands moments héroïques marquants les esprits voila comment pourrais se résumé cette carrière qui a produit une des périodes les plus ennuyeuse de l’histoire de la F1.

Et on se prends a rêver de ce qu’aurait pu être la carrière d’un talent si exceptionnel.

Bon résumé sauf pour le dernier paragraphe. Dire qu'il a eu une carrière assez terne et pas grand chose d'épique est faux.

D'abord, il a affronté entre 1991 et 1993 la bande des 4 as, Piquet-Mansell-Senna-Prost. Le ptit jeune n'a pas hésité à s'y frotter avec plus ou moins de bonheur, mais aussi avec maladresse, dû à sa jeunesse.

En 1994, la bande des 4 a disparu. Mais à défaut d'avoir affronté de grands pilotes, ce qui restera de Michael, c'est d'avoir su affronter avec maestria et parfois vaincre des monoplaces plus véloces. Avec l'aide de Ross Brawn certes, mais c'est la F1 moderne. Et il n'était pas le dernier pour tenter de dépasser.

Ainsi, entre 1995 et 1998, il a su compenser avec une voiture inférieure aux Williams et aux Mclaren, en cravachant et en jouant le rôle d'acrobate sur la piste.
Quiconque a vu Schumacher s'arracher dans ces années là ne pouvait pas y voir quelque chose de magic.

En 1999, il brise sa jambe. Il réussit un magnifique retour, beaucoup plus tôt que prévu et sans avoir rien perdu de son mordant.

En 2000, il lutte jusqu'à l'avant-dernier gp roue dans roue avec Mika

2005-2006 fut le déclin, brillant plus par intermittence. mais il reste un combattant exceptionnel au volant d'une voiture qui n'était pas toujours taillé pour les premiers rôles.

Reste ces fameuses années 1994 + 2001-2004. Années de domination facile certes, moins en 2003, par sa faute surtout.

Soit 5 années faciles dans une carrière de quinze ans
et de nombreuses courses de légende qui resteront dans les mémoires, au moins une par an.
Loin d'être terne tout ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 15:49

F1spirit a écrit:
Loyola a écrit:
A tout seigneur tout honneur, je commencerais par ma bête noire : Michaël Schumacher.

Au final pour nombre d’amateur de sport automobile la carrière de MS apparait comme bien frustrante et assez terne.

Cet homme aurait pu devenir une légende sur un autre plan que le plan comptable, mais au final il n’y a pas grand-chose d’épique à se mettre sous la dent si ce n’est un palmarès pléthorique manquant singulièrement de relief et de saveur.

Beaucoup de victoires et bien peu de grands moments héroïques marquants les esprits voila comment pourrais se résumé cette carrière qui a produit une des périodes les plus ennuyeuse de l’histoire de la F1.

Et on se prends a rêver de ce qu’aurait pu être la carrière d’un talent si exceptionnel.

Bon résumé sauf pour le dernier paragraphe. Dire qu'il a eu une carrière assez terne et pas grand chose d'épique est faux.

D'abord, il a affronté entre 1991 et 1993 la bande des 4 as, Piquet-Mansell-Senna-Prost. Le ptit jeune n'a pas hésité à s'y frotter avec plus ou moins de bonheur, mais aussi avec maladresse, dû à sa jeunesse.

En 1994, la bande des 4 a disparu. Mais à défaut d'avoir affronté de grands pilotes, ce qui restera de Michael, c'est d'avoir su affronter avec maestria et parfois vaincre des monoplaces plus véloces. Avec l'aide de Ross Brawn certes, mais c'est la F1 moderne. Et il n'était pas le dernier pour tenter de dépasser.

Ainsi, entre 1995 et 1998, il a su compenser avec une voiture inférieure aux Williams et aux Mclaren, en cravachant et en jouant le rôle d'acrobate sur la piste.
Quiconque a vu Schumacher s'arracher dans ces années là ne pouvait pas y voir quelque chose de magic.

En 1999, il brise sa jambe. Il réussit un magnifique retour, beaucoup plus tôt que prévu et sans avoir rien perdu de son mordant.

En 2000, il lutte jusqu'à l'avant-dernier gp roue dans roue avec Mika

2005-2006 fut le déclin, brillant plus par intermittence. mais il reste un combattant exceptionnel au volant d'une voiture qui n'était pas toujours taillé pour les premiers rôles.

Reste ces fameuses années 1994 + 2001-2004. Années de domination facile certes, moins en 2003, par sa faute surtout.

Soit 5 années faciles dans une carrière de quinze ans
et de nombreuses courses de légende qui resteront dans les mémoires, au moins une par an.
Loin d'être terne tout ça

Sleep Sleep Sleep

kiwideux a écrit:
"...Le but n'est pas pour moi de se lancer ici dans des débats sans fin, mais plutôt de faire de cette enfilade une zone démilitarisé où chacun pourrait librement présenter le fond de sa pensée sans fard..."



T'as qu'à croire !




You was right Rire Rire Rire Rire Super Super Super Super

Je suis un grand naïf Embarassé Rire Rire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorrinho
"Con" du Village
avatar

Messages : 1227
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 16:52

Loyola a écrit:

You was right

affraid

Non, Loy, pas toi ! Très triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chequeredflags.fr/
F1spirit



Messages : 312
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 21:14

personne ne détient la vérité sur schumacher chacun a son avis
me répondre comme ça, ca mérite une grande claque dans la gueule
rien de plus
petite merde prétentieuse va
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 21:19

Nous apprenons toujours des anciens Cool

Toute mes excuses les plus plates et les plus sincères à Kiwi pour avoir douter de sa fine connaissance des travers humains. Embarassé Embarassé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pieyre
Tout Puissant
avatar

Messages : 1090
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 22:02

Et F1 vulgarity repart dans ses travers...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.levillagef1.fr
coyote37

avatar

Messages : 1381
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 24
Localisation : Tours/Rennes

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 22:29

Sortez de la paille les fusils la mitraille les grenades ! Mr Green

_________________
c.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorrinho
"Con" du Village
avatar

Messages : 1227
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 22:33

coyote37 a écrit:
Sortez de la paille les fusils la mitraille les grenades ! Mr Green

Non, il n'y a qu'une solution...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chequeredflags.fr/
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9314
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 48

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mar 8 Déc 2009 - 22:33

Loyola a écrit:
Le but n'est pas pour moi de se lancer ici dans des débats sans fin, mais plutôt de faire de cette enfilade une zone démilitarisé où chacun pourrait librement présenter le fond de sa pensée sans fard ni provocation.

Naïf, non Embarassé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F1spirit



Messages : 312
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Lun 14 Déc 2009 - 20:48

Désolé de m'être emporté mais le mépris profond avec lequel me répond loyola m'a tapé sur le système
je n'aime pas qu'on se foute de moi de cette façon sur un débat où personne ne détient la vérité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2839
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Mer 16 Déc 2009 - 12:09

Les gants de boxe, y'a que ça de vrai. Mr Green

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silverstone

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 08/09/2007
Age : 45
Localisation : Normand

MessageSujet: Re: Parlons vrai   Ven 18 Déc 2009 - 9:49

Posts tres interessent , au debut bien sur.



Pour le cas MS, je suis d' accord avec Loyola dans les grandes lignes , il faut bien des talents pour être 7 fois champions , mais il est carateristique de l' époque que nous vivons , ou seul le résultat compte,"La fin justifie les moyens" il est l aboutissement et le beneficiere d' un système mis en place part J.Todt, qui fait fi de toute autre considération que la victoire, quitte a sacrifier toutes personnes (coéquipiers) ou touts symboles pouvant le contraindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Parlons vrai   

Revenir en haut Aller en bas
 
Parlons vrai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Parlons Vrai !!...
» Vrai Faux blog de Marc Rosset
» Humour , historique ..vrai ou legende ??
» qui dit vrai?
» Es ce vrai ce que m'as dit OPEL ? ou pas ? dites le moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Détente-
Sauter vers: