Le Village F1

Forum de la Communauté du village F1 / Garanti sans modération
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les carrières "frustrantes"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 8:07

Loin s'en faut, bien des parcours sont liés à des éléments conjoncturels externe sur lesquels le pilote a fort peu de prise.

Met en regard les parcours de Heidfeld et de Frentzen.

L'un n'a jamais été au bon endroit au bon moment, l'autre c'est littéralement effondré.

Le cas de Frentzen est assez peu courant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 8:09

Yoschurri a écrit:
Euh, Lewis Hamilton n'a que 26 ans et, sauf gros soucis, je ne le vois pas arrêter sa carrière tout de suite... Large Sourire

Son psychothérapeute peut lui conseiller d'arrêter pour son équilibre psychique ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2483
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 8:24

Loyola a écrit:
Loin s'en faut, bien des parcours sont liés à des éléments conjoncturels externe sur lesquels le pilote a fort peu de prise.

Met en regard les parcours de Heidfeld et de Frentzen.

L'un n'a jamais été au bon endroit au bon moment, l'autre c'est littéralement effondré.

Le cas de Frentzen est assez peu courant.

D'ou le plus ou moins, c'est très important pour Frentzen qui a eu sa chance mais ne l'a pas saisie, beaucoup moins pour Heidfeld qui ne l'a jamais eu mais a t'il mise toutes les chances de son coté pour l'obtenir...

Vu de l'extérieur, on pouvait avoir le sentiment qu'il se satisfaisait de son cas parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 8:33

Je ne suis pas trés bien ton raisonnement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoschurri

avatar

Messages : 2483
Date d'inscription : 01/09/2007
Localisation : Ardèche

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 9:05

Autrement dis, est ce qu'Heidfeld possède une part de responsabilité dans le fait de ne jamais avoir évolué dans un Top team ou absolument aucune ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mar 6 Sep 2011 - 9:31

Yoschurri a écrit:
dans le fait de ne jamais avoir évolué dans un Top team

Il a évolué dans un Top-Team : Williams Cool

A son arrivée l'écurie était encore indubitablement une des écurie de pointe Cool

Après nous pouvons difficilement reprocher des erreurs dans la gestion de sa carrière à Heidfeld.

Comme je l'ai montré il n'est pas passé à côté de grandes opportunité et son parcours eu difficilement put être autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 7 Sep 2011 - 15:47

Comme le mettait en avant Renault, il y a aussi les carrières brisées.

Ce de ma génération n'ont pas oublié celui qui dans notre esprit devait être le digne héritier de Wolfgagng von Trips bien avant MS : Stéfan Bellof.

Un pilote brillant et flamboyant qui reste détenteur du tour le plus rapide réalisé sur la Nordschleife au volant d'une Porsche 956.

Deux saisons plus qu'impressionnantes chez Uncle Ken, le dénicheur de talent, aprés un galop d'essai de 2 GP chez ATS en 83.

Une maestria rare sous la pluie, un pilotage incisif, un don naturel.

Lors du fameux GP de Monaco 1984 qui vit exploser le talent de Senna, il est l'homme le plus rapide quand la pluie redouble alors même que Senna donne tout ce qu'il peut pour devancer Prost. J'y étais et c'était trés beau à voir.

Même en sachant que pour compenser l'absence de turbo sur ses monoplaces le vieux Ken avait trouvé une astuce lui permettant d'aligner des monoplaces sous le poids réglementaire, les acteurs de la F1 restèrent plus qu'impressionnés par cette première saison en F1 : il était avec Senna la révélation de la saison.

La saison 85 avec une des dernière monoplace atmosphérique du plateau et un poids réglementaire fût malgré tout suffisamment impressionnante pour que le jeune Allemand se retrouve au centre des rumeurs sur les transfère et que les portes des top-team lui semble ouverte.

Dans les années 80 certains pilotes menaient encore plusieurs discipline de front ,dans la grande tradition.

Il courrait pour Walter Brun dans le championnat du monde d'endurance et lors des 1000 Km de Spa il tente un dépassement assez similaire à celui que vient d'effectuer Webber à l'eau-rouge.

La Porsche officiel de Mass-Ickx vient de lui reprendre la tête de la course suite à un ravitaillement qui lui a couté trop de temps. Il attaque le couteau entre les dents, remonte sur Ickx, l'accroche ...

J'ai pleuré en apprenant son décès.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
capelli93



Messages : 90
Date d'inscription : 28/07/2010

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 9 Sep 2011 - 16:58

Pour moi, la plus frustrante est bien la carrière de Jean Alési.

Le choix, du coeur, de Ferrari en 1991 est évidemment à l'origine de son "maigre" palmarès.
En même temps, il n'était pas si évident de voir le déclin de Ferrari (quoi que l'écurie se basait encore sur le modèle datant de 1989...).
Il n'était pas évident non plus de prédire la montée en puissance des Williams (quoi qu'en regardant les Leyton House de Newey au Paul Ricard...).

Avec des "si", quelle aurait été la carrière de l'avignonnais en choisissant Williams ?
Faire aussi bien que Mansell sur les saisons 1991 et 1992 n'était sans doute pas impossible pour Alési, surtout avec le soutien de Renault.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2829
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 9 Sep 2011 - 18:47

Ah, Stefan Bellof... Effroyables images d'un accident qui coupa net les ailes d'un jeune prodige des sports mécaniques.
Qui sait ? En 1986, peut-être aurait-il intégré McLaren ? Ou Ferrari ?...

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1850
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 14 Sep 2011 - 16:11

greencreeper a écrit:
Ah, Stefan Bellof... Effroyables images d'un accident qui coupa net les ailes d'un jeune prodige des sports mécaniques.
Qui sait ? En 1986, peut-être aurait-il intégré McLaren ? Ou Ferrari ?...

Pas de Red Bull, pas d’ailes Rire Mr Green Caché .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 14 Sep 2011 - 16:32

En ce temps les sports mécaniques ne s'abandonnait pas a des boisson sirupeuse et médicamenteuse assez abjecte.

Une bonne cigarette Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greencreeper
Obi-Wan "Ben" Kenobi
avatar

Messages : 2829
Date d'inscription : 03/09/2007
Age : 36
Localisation : Lyon (Rhône)

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 14 Sep 2011 - 21:39

Et la Lotus-Honda jaune Camel de 1987 ? N'était-ce pas beau ? Et les livrées Marlboro de la McLaren ? Très triste

_________________
La seule défense de la liberté d'expression est son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2249
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 14 Sep 2011 - 21:46



Et les Surtees aux couleurs Durex... Avec leurs beaux réservoirs... Large Sourire Embarassé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Mer 14 Sep 2011 - 21:51

greencreeper a écrit:
Et la Lotus-Honda jaune Camel de 1987 ?

Non c'était franchement moche, particulièrement après les années JPS Mr Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 0:40

Loyola a écrit:
A partir des années soixante, il n'y a que quatre pilote qui ont réussi a finir dans le Top 5 du championnat sans avoir remporté un GP :

Heidfeld, Johanson, De Angelis et Amon.

De Angelis a remporté deux courses : Autriche 1982 (et quel finish !) et Saint Marin 1985 (sur tapis vert).

Pour en revenir aux carrières frustrantes, il y a celles qui ont été brutalement arrêtées par une mort ou un grave accident ; et celles dont les pilotes n'ont pas eu, ou su, saisir les bonnes opportunités ou ont manqué de réussite.

Dans la première ont peut avoir : Von Trips, Cevert, G.Villeneuve, Pironi, Bellof, De Angelis.
Dans la seconde : Moss, Gurney, Jarier, Amon, Alesi.

Pour ce qui est de la carrière de Frentzen, elle me fait un peu penser à celle de Fisichella. Les meilleurs pilotes lorsqu'ils sont dans des voitures de milieux de grille puis très décevants lorsqu'ils accèdent enfin à un top team.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 10:51

Erwan a écrit:
De Angelis a remporté deux courses : Autriche 1982 (et quel finish !) et Saint Marin 1985 (sur tapis vert).

Merci d'avoir relevé l'erreur, d'autant plus surprenante que je me souviens très bien de ces deux victoires Embarassé Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 10:55

Pour Moss son cas me semble trés fortement différent de ceux d'un Gurney, d'un Jarier ou d'un Alesi.

Cela ne boxe définitivement pas dans la même catégorie.

Le palmarès de Moss est toute discipline des sports mécanique l'un des plus impressionnant qui soit.


Dernière édition par Loyola le Ven 27 Avr 2012 - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 15:19

Erwan a écrit:
Dans la première ont peut avoir : Von Trips, Cevert, G.Villeneuve, Pironi, Bellof, De Angelis.

Je rajouterais dans cette "catégorie" le trop méconnu et sous-estimé Tom Pryce.


Pour Moss, je suis totalement d'accord, rien que le fait de le surnommer "le Champion sans couronne" le classe implicitement dans les Champions du Monde de F1. Je me demande même si le "non couronnement" de Moss en F1 ne le rend pas, paradoxalement, plus légitime au panthéon des grands champions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Renault

avatar

Messages : 1850
Date d'inscription : 02/09/2007
Age : 26
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 22:09

Ce qui rend légitime cette appellation est surtout qu'il a affronté Fangio durant toutes ces années ou presque et que ce n'est pas un petit pilote. Rivaliser avec Fangio est loin d'être une partie de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blog.fedora-fr.org/renault
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 27 Avr 2012 - 23:07

Renault a écrit:
Ce qui rend légitime cette appellation est surtout qu'il a affronté Fangio durant toutes ces années ou presque et que ce n'est pas un petit pilote. Rivaliser avec Fangio est loin d'être une partie de plaisir.

??? Ca n'a rien à voir avec ce que je dis.
Et puis d'autres ont "battu" Fangio sans pour autant avoir le "statut" que peut avoir un Sterling Moss...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Sam 28 Avr 2012 - 2:37

le grand Fangio a tout à voir dans la légende de Moss Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Sam 28 Avr 2012 - 18:22

Loyola a écrit:
le grand Fangio a tout à voir dans la légende de Moss Cool

Certes, mais vous enfoncez une porte ouverte là ! Roulement des yeux
J'essayais de dépasser ce qui me paraît être une évidence... Roulement des yeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loyola
Pédant
avatar

Messages : 9189
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 47

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Dim 29 Avr 2012 - 11:50

Quel message original essayais-tu donc de faire passer pour éclairer le statut du grand Moss.

Pour moi ce statut est le produit d'un large faisceaux de faits, parmi lesquels figure en bonne place la forme très élégante de son opposition à Fangio.
Mais son statut ne peut évidement se résumer à cela.

Voulais-tu mettre l'accent sur le fait que ces quatre titres de vice-champions du monde sans jamais avoir été couronné lui ont donné un statut dans l'histoire des sports mécaniques qu'il n'aurait peut-être pas s'il avait connu un sacre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erwan

avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 28
Localisation : Vannes - Bretagne

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Dim 29 Avr 2012 - 13:26

Loyola a écrit:
Quel message original essayais-tu donc de faire passer pour éclairer le statut du grand Moss.
Je ne cherchais pas à être original. Cool


Loyola a écrit:
Pour moi ce statut est le produit d'un large faisceaux de faits, parmi lesquels figure en bonne place la forme très élégante de son opposition à Fangio.
Mais son statut ne peut évidement se résumer à cela.
+1


Loyola a écrit:
Voulais-tu mettre l'accent sur le fait que ces quatre titres de vice-champions du monde sans jamais avoir été couronné lui ont donné un statut dans l'histoire des sports mécaniques qu'il n'aurait peut-être pas s'il avait connu un sacre ?
Oui c'était un peu l'idée. Ne jouit-il pas d'une plus grande "popularité" (au sens noble du terme) et d'un plus grand respect du fait qu'il ne réussit jamais à remporter ce titre mondial ? Par exemple, le fameux épisode du GP du Maroc 1958 n'a t-il pas contribué davantage à son statut de Champion, par son geste chevaleresque envers Hawthorn, que ne l'aurait été la conquête du titre ?

C'est sans doute une question sans réponse mais qui, me semble t-il, est intéressante à soulever Clin d'oeil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tony

avatar

Messages : 2249
Date d'inscription : 31/08/2007
Age : 27
Localisation : Saint-Doulchard (18)

MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   Ven 31 Aoû 2012 - 21:56

J'aimerais bien ici soulever le cas de Riccardo Patrese. C'est un pilote ayant une grande longévité, ayant connu une des époques les plus exaltantes de la F1, pour un palmarès minime: six victoires en 256 Grand Prix. Il fut à deux reprises pilote d'une écurie capable de viser le titre: Brabham en 82-83 et Williams en 91-92. Et pourtant il n'en fit rien, ou presque. Sa meilleure saison est de loin 1991 où il remporta deux succès et malmena sérieusement Mansell, du moins en début de saison. Il a peut-être des excuses: chez Brabham Nelson Piquet était le roi, et chez Williams il eut affaire à un Nigel Mansell au meilleur de sa forme.

Patrese était un bon metteur au point mais aussi un pilote très rugueux et même parfois franchement dangereux. Il est le seul à avoir été mis au ban par ses propres camarades après l'accident mortel de Peterson.

Que penser de Patrese ? Un honnête second couteau ? Un espoir déçu ? Une sorte de pré-Barrichello ?


Dernière édition par Tony le Lun 7 Jan 2013 - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les carrières "frustrantes"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les carrières "frustrantes"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bib60 ---) Semi des Villes et Carrières, beaucoup mieux que prévu !
» [Antoing (Frontière belge)] Raid des Carrières le 11/11/2012
» Société des Carrières Gontero (13)
» SAAQ: VHR en harmonie avec le citoyen
» Réglementation installations équestres ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Village F1 :: Forums sur la F1 :: d'Hier-
Sauter vers: